Opéra participatif « Milo et Maya » : cela donne faim !

Faim de musique ? Faim de voyage ? Faim d’un bon repas ?
Un peu tout à la fois ! C’est ce qu’ont témoigné les 21 élèves des classes CHAM de Sainte Marie en allant voir et surtout participer à l’opéra « Milo et Maya » de Matteo Francheschini le vendredi 15 janvier à l’Opéra de Rouen.

Faim de musique ?
Il y avait de quoi ! Un orchestre, six chanteurs d’opéras ont chanté l’histoire de 2 jeunes adolescents, Milo et Maya et de leur rival Gian Gianni avec l’appui du millier de spectateurs (enfants de primaires et collégiens) qui intervenaient eux-mêmes directement depuis la salle.
Oui ! Les oreilles étaient à la fête ! Tour à tour spectateurs ou acteurs, les jeunes ont découvert l’opéra d’une façon ludique et… studieuse car ils avaient appris en classe les 5 différents morceaux. L’unisson était magnifique !

Faim de voyage ?
Un défi : Celui de faire le tour du monde avec 20 euros en poche ! Milo et Maya voyageront par les sens et par l’imagination : les voilà partis dans les quartiers de leur ville à la rencontre de marchands ou de restaurateurs de différentes nationalités qui leur raconteront les secrets de leur pays. Grâce aux plats typiques qu’ils goûteront. Voilà un tour du monde pour le moins original !

Faim d’un bon repas ?
Chanter la recette du couscous du Maroc : « Des pois chiches et des raisins secs
du safran jaune », celle des rouleaux de printemps de la Chine « une pâte si fine, une soie si douce... avec viande, légumes, épices précieuses », du poulet tanddoori indien aux épices aux mille couleurs « Samosa, dosa, biryani, pakora » enfin choisir parmi tous les plats à l’américaine : Muffin et pommes frites, hot dog et coca cola, hamburger et bacon, pancake, cheese-cake et marsh mallows »… cela a de quoi vous ouvrir l’appétit et les élèves – chanteurs ont bien su le dire à la fin du spectacle !

Heureusement que de nombreux acrobates faisaient digérer l’ensemble !
Mais comment les cantatrices faisaient-elles pour chanter la tête en bas, ou sur un vélo ou dans les airs ? et comment maniaient-ils tous ces décors magnifiques donnant l’impression de poésie urbaine, de street art, de métissage visuel ?

Une belle et grande œuvre d’art… Un opéra dont se souviendront longtemps nos jeunes artistes des classes CHAM qui acquièrent une culture musicale et artistique impressionnante et un goût certain pour l’opéra et une faim d’apprendre et de transmettre leur joie !

La communauté de Sainte Marie rassemblée…
Oui, la communauté des élèves, des professeurs et de quelques parents de l’école- collège Sainte Marie s’est rassemblée dans l’église Sainte Jeanne d’Arc ce mardi 15 septembre.
Nous sommes tous d’horizons divers, croyants ou non, de religion parfois différente et, ce matin-là, c’était l’unité de notre communauté que nous venions présenter, que nous venions nourrir de la Parole de Dieu.
Les lectures, les chants, les explications du Père Potel nous ont présenté un Dieu de Miséricorde qui, plein de tendresse, voit au-delà de nos faiblesses, de nos fautes et pose sur chacun d’entre nous, un regard d’amour.

Et si chacun de nous en cette année de la Miséricorde proposée par le Pape François, s’exerçait à poser ce même regard de bienveillance, de pardon les uns sur les autres…. C’est toute notre communauté qui se trouverait grandie, enrichie de toutes nos différences vécues dans l’Amour….


Dans le cadre de l’ouverture officielle de la classe CHAM à dominante vocale au collège Sainte Marie de Rouen, les élèves de cette formation ont préparé un spectacle auquel nous avons eu le plaisir d’assister le jeudi 23 avril à 20h00 à la salle Sainte Croix des Pelletiers.

Ce spectacle « Fais-moi chanter Mozart » s’est déroulé avec la participation de la soprano Fabienne COLSON et du baryton Mathieu LECROART, chanteurs lyriques de renommée internationale.

L’Association Française contre les Myopathies a été créée en 1958 par les familles de Malades. A l’époque ces maladies étaient très peu connues, c’est la raison pour laquelle l’AFM a souhaité faire progresser la recherche en créant le Généthon (1990), premier centre de recherche appartenant à une association de familles.

Mais malheureusement, comme tout le monde le sait, la recherche coûte chère... Alors le premier Téléthon est mis en place en 1987 pour récolter des fonds. Ces fonds serviront à financer bien évidemment la recherche, mais aussi à venir en aide aux familles et à mener des actions pour sensibiliser le grand public au Handicap.
Les résultats ne se font pas attendre et très vite des avancées ont lieu : 1992 découverte des cartes du génome, 2003 résultats du premier essai de thérapie génique. L’AFM a permis une avancée fulgurante dans la connaissance de ces maladies, aujourd’hui à l’heure du 28ème Téléthon nous ne sommes plus très loin mais il reste encore un pas à faire !
C’est dans ce cadre que le Collège Sainte Marie a décidé de se mobiliser en organisant une vente de gâteaux sur deux matinées, afin de développer une action de solidarité, de sensibiliser ses élèves à la différence et au Handicap tout en fédérant ses équipes.
Cette vente a été possible grâce à la générosité des parents et des élèves, permettant de récolter la somme de 309 € reversée au Téléthon !
Un grand merci à tous.

Les enseignants du premier et du second degré se sont réunis, le mercredi après-midi du 19 novembre 2014, pour être informés de la constitution d’une nouvelle instance : Le conseil école-collège.

Mme PENAUD, directrice de l’école et M. DOUHERET, directeur du collège ont présenté l’intérêt de ce nouveau conseil dont l’objectif principal est de promouvoir l’unité de notre établissement, de la maternelle à la classe de troisième, en proposant des orientations pédagogiques et les moyens à mettre en place.
Puis les enseignants ont travaillé sur des projets communs entre nos deux structures. Quelle richesse ! Quelle diversité !
De la réalisation d’une fresque dans la grande cour du collège, par des élèves de grande section et de troisième, à un travail en commun sur le Moyen-Age par des élèves de CE1 et de cinquième, toutes les classes de l’école réaliseront un projet avec une classe du collège.

Cette journée s’est achevée par une visite de la patinoire et de la structure du Hockey Club de Rouen ou nous avons assisté à l’entrainement de nos élèves. Merci aux membres du Hockey Club pour l’organisation de cette demi-journée pédagogique dans leurs locaux.

Equitation rime avec études

La Chevalerie de la Bretèque met en place un partenariat avec le Collège-École Sainte-Marie et le Lycée Rey.

Pour répondre à la demande de jeunes cavaliers licenciés, la Chevalerie de la Bretèque initie un projet unique dans la région. Dès la rentrée, elle met en place un partenariat avec deux établissements d’enseignement privé, le lycée Rey et le Collège-école Sainte-Marie.

Les élèves pourront se consacrer à leurs études, sans pour autant délaisser leur sport favori.

« L’équitation est le troisième sport en nombre de licenciés en France. La Chevalerie possède tous les atouts pour satisfaire ce partenariat », explique Stéphane Monier, directeur du centre équestre.

JPEG - 52.6 ko

Expérience réussie avec le tennis et le hockey
Premier club de la Seine-Maritime et deuxième de Normandie, la Chevalerie bénéficie de nombreux atouts. Elle est implantée en lisière de la forêt Verte sur plus de 5 hectares, elle est proche de Rouen et bien desservie par les transports en commun. En outre, elle possède deux manèges couverts, dont un olympique et une carrière de sable.

Deux points essentiels ont prévalu sur le choix des établissements : la qualité de leur enseignement et leur expérience déjà réussie avec le tennis et le hockey.

« Les résultats satisfaisants obtenus avec l’option tennis, la proximité et les avantages du centre équestre nous ont incités à offrir cette opportunité à nos élèves. L’équitation exige rigueur, discipline, respect et concentration, des qualités indispensables à tout élève sérieux », explique Jean-Michel Radenac, directeur du lycée Rey.

« Depuis trois ans, le collège-école Sainte-Marie est partenaire du Rouen Hockey 76. Le sport ne nuit pas au travail scolaire, bien au contraire, il permet à l’élève de développer des qualités nécessaires à l’autonomie. Les enfants vivent leur passion d’une manière plus sereine, ce qui rassure les parents », souligne Jean-Sebastien Douheret, directeur du collège Sainte-Marie.

Ces activités sportives s’intègrent dans un emploi du temps aménagé sur mesure. Claire Jullien, responsable de l’école d’équitation, sera la correspondante des établissements et assurera le suivi auprès des professeurs d’éducation physique et sportive.

Contact : Chevalerie de la Bretèque, 02 35 61 50 60.
Institution Rey : 02 35 71 40 63
Collège Sainte-Marie : 02 35 71 42 14.

Paris Normandie (11/06/14)

GIF - 60.2 ko
Septembre 2013

Météo

  • Très nuageux
    5°C
    ressentie : 3°C

    Très nuageux
    Mise à jour : 30 avril 2016 à 06h25min
    Station : Rouen, 76, FR
    • Vent 6 km/h - sud sud-ouest
    • Humidité 92%
    • Pression 1016 mbar stable
    • Point de rosée 3°C
    • Visibilité 11 km