Publié : 18 mai

Le livre de job, vous connaissez ?

Le livre de job, vous connaissez ?
C’est une histoire racontée dans la Bible, plus exactement dans l’Ancien Testament que les élèves de 4èmes volontaires ont lu, se sont appropriés, ont actualisé pour en découvrir le sens profond. Pour cela ils y ont intégré des références d’aujourd’hui.
Ils ont mis en scène ces réflexions effectuées pendant leurs cours de catéchèse animé par Catherine Bobelin. Un travail d’une année et demi qu’ils ont présenté devant tous les élèves du collège, réunis tout à tour par niveau dans la salle d’étude, le mardi 20 mars 2018, juste avant le sacrement de réconciliation proposés à ceux qui le voulaient avant les fêtes de Pâques .
Emouvant pour les élèves et pour les spectateurs pris par une même émotion !

Job est un homme riche et puissant et qui respecte et prie Dieu. Oui, mais ne le fait-il pas parce que tout va bien pour lui… Et s’il lui arrivait des malheurs, continuerait-il à croire en Dieu ?

En actualisant ce texte, les élèves de 4èmes du collège ont mis en scène Job ayant perdu toutes se voitures dans un incendie (et non ses chameaux comme dans le texte !), puis Job licencié de son travail, Job perdant ses enfants au Bataclan, Job malade, Job abandonné de sa femme et de de ses amis… Et malgré tout, Job ne cesse de prier mais sa prière devient cri, plainte quand vraiment trop d’épreuves l’assaillent… « Je crie vers Toi et tu ne me réponds pas, m’as-tu abandonné ? ».

Dans cette « empoignade » avec le Seigneur, Job va comprendre que ce n‘est pas Dieu qui « distribue » le bonheur ou le malheur mais que Dieu l’accompagne tous les jours au cœur de son bonheur ou de son malheur : Job quitte l’idée de Dieu pour rencontrer Dieu lui-même à ses côtés ! « Je ne te connaissais par ouï-dire, mais maintenant mes yeux t’ont vu ».

Silence dans la salle… puis applaudissements. Secret du chemin tracé dans les cœurs par l’intermédiaire de ces élèves qui ont eu l’audace de s’exposer en tant que croyants devant leurs camarades.
Merci à eux, merci pour le pas qu’ils nous ont fait faire !

Portfolio automatique :