Publié : 8 juin

Une comédie pleine de fantaisie

"A midsummer Night’s Dream", by William Shakespeare. L’amour est aveugle !

"A midsummer Night’s Dream", by William Shakespeare.
L’amour est aveugle !

Une comédie pleine de fantaisie

À la cour d’Athènes qui s’apprête à célébrer un mariage princier, deux jeunes gens, Hermia et Lysandre, en appellent à la clémence du duc : Égée, père d’Hermia, veut lui imposer Démétrius, lui-même aimé d’Héléna. Hermia et Lysandre n’ont d’autre recours que de s’enfuir dans la forêt, dès la nuit venue, bientôt poursuivis par Démétrius, Héléna sur ses talons. Or la forêt, lieu symbolique de la magie et du chaos, est en fait la résidence de tout un peuple de fées et de génies. C’est aussi le lieu retiré qu’a choisi une troupe d’artisans pour répéter une pièce de théâtre « Pyrame et Thisbé », qu’ils devront jouer devant le duc.

Obéron et Titania, le roi et la reine des fées, se querellent. Obéron décide de se venger de Titania en lui jouant un tour : il ordonne à son elf malicieux, Puck, de verser un philtre d’amour sur les yeux de la reine pour qu’elle tombe amoureuse de la première créature qu’elle apercevra au réveil : ce sera Bottom, l’un des comédiens amateurs, affublé par Puck d’une tête d’âne. C’est une comédie à la fantaisie débridée, qui mêle habilement plusieurs intrigues présentées en alternance, où se rencontrent constamment le merveilleux et le comique. Le Songe d’une nuit d’été n’a pas fini de fasciner pour l’extraordinaire liberté d’imagination dont y fait preuve Shakespeare.

Les élèves de 4e Euro du Collège Sainte Marie ont eu la grande fierté de jouer cette pièce le vendredi 1er juin devant leurs familles, leurs camarades, leur directeur et une partie du personnel de l’école-collège. Nous avions travaillé pendant toute l’année à ce projet, réécriture de la pièce en anglais moderne, confection des costumes et du décor, adaptations, répétitions etc…

Les élèves ont joué comme des pros ! Ils ont tout d’abord été très courageux de monter sur scène, ce qui représente déjà une véritable épreuve personnelle. Et puis… il a fallut apprendre son texte par coeur en anglais et le redire sur scène, avec la bonne prononciation ! Finalement après les 3 saluts traditionnels, nos jeunes comédiens sont repartis en coulisse, heureux et satisfaits d’eux-mêmes et surtout avec une plus grande confiance en eux.
Mr. Shakespeare, vous pouvez être fiers !

Portfolio automatique :