Publié : 2 mai 2016

Ali Baba…. Et les presque 40 CHAM !

Ali Baba…. Et les presque 40 CHAM !
Libre adaptation de ce titre, comme libre adaptation du conte de mille et une nuits pour cet opéra mis en scène par Charles Lecocq et que sont allés voir les élèves de la classe CHAM, mardi dernier 26 avril 2016.
« Marrant, drôle, joyeux, rigolo, amusant »… les élèves eux-mêmes ont su très vite exprimer que ce conte était traité en opéra-comique…et en 3 actes et huit tableaux : « c’était facile de se repérer car à chaque tombée de rideaux, on avait l’impression que l’on terminait le chapitre d’un livre ».

Evidemment, l’élève qui avait lu le conte de Mille et une nuit dans le texte fut bien surpris de voir les 40 voleurs habillés en blouson de cuir, lunettes noires et pistolets ou mitraillettes à la main et les fan de shopping ont admiré les décors fait d’escalators. Pour peu, elles seraient allées elles même faire leur course dans ce supermarché géant où tout semblait si attirant…
Et c’est bien une satire de la société de consommation et de l’argent roi qui domine. Ali Baba travaille mais ne gagne pas suffisamment sa vie pour subvenir à ses besoins. Il devient subitement riche en découvrant la caverne des voleurs et d’un seul coup les relations changent autour de lui. Va-t-il se brûler les ailes ou ouvrir les yeux à l’amour si proche de lui ?
La partition musicale est répartie entre solistes et duos splendides dont la puissance et la pureté des voix résonnent encore à nos oreilles et un chœur de figurants dansant, chantant accompagné par un orchestre.
Une féerie musicale et chorégraphique de 3h qui a ébloui les élèves de la classe CHAM qui sont sortis du théâtre des arts fredonnant quelques airs entendus… Plus facile que de chantonner du Don Giovanni ! (spectacle précédent).